Top Soins Orientaux     Santé et diététique     Beauté et bien-être
Additifs alimentaires La face cachée de l'alimentation transformée   “ Que ton alimentation soit ta médecine „ —  Hippocrate (460-370 av. J.C.)Hippocrate le grand ou Hippocrate de Cos est un médecin et philosophe grec, considéré traditionnellement comme le « père de la médecine ».
  “ Une alimentation optimale est la médecine de demain „ —  Dr. Linus PAULING (1901-1994)Confrère et ami d'Albert Enstein en son temps, Linus Carl Pauling était chimiste et physicien américain.
Du nombre des premiers chimistes quantiques, il reçut le prix Nobel de chimie en 1954 pour ses travaux sur la nature de la liaison chimique, et le prix Nobel de la paix en 1962 pour sa campagne contre les essais nucléaires, devenant ainsi l'une des deux seules personnes à avoir reçu un prix Nobel dans deux catégories différentes (l'autre étant Marie Curie).
 
E171 Dioxyde de titane, Bioxyde de titane         E173 Aluminium
 
 
E172
Douteux !
Non Bio. Autorisé dans l'UE.
⌊ Autorisations ⌋
Oxydes de fer, Hydroxydes de fer
Ce pigment a été et demeure encore à ce jour présenté comme sans danger, cependant il peut aujourd'hui et à l'instar du dioxyde de titane (E171) être produit sous forme de nanoparticules : l'innocuité est loin d'être établie et l'impact sanitaire supposé important [

31,21a,24

],[

22,23,1,6,9,9',32

].

Outre l'aspect nanométrique qui retient aujourd'hui de plus en plus l'attention, la toxicologie générale de l'oxyde de fer ne semble pas pleinement étudiée [

25,26

], l'innocuité cancérologique de l'oxyde de fer (E172(ii), CAS 1309-37-1) est considérée comme inclassable pour l'homme par le Centre International de Recherches sur le Cancer [

7

], voire comme tumorigène d'après la littérature scientifique compilée par le RTECSRegistry of Toxic Effects of Chemical Substances.
Base de données toxicologique construite sur une compilation de la littérature scientifique libre, elle ne s'exprime pas sur la validité ou l'utilité des études rapportées.
Gérée jusqu'en 2001 par l'US National Institute for Occupational Safety and Health (NIOSH) et alors publiée en consultation libre, elle est aujourd'hui privatisée (Symyx tech., 2007), et consultable moyennant une cotisation annuelle.
américain [

27,25

].

L'oxyde de fer en tant que substance pure peut être nocif par ingestion et par inhalation [

25,26,5

].

L'oxyde de fer en tant qu'additif alimentaire contient du silicate alumino-potassique (E555, jusqu'à 90% du pigment) et diverses impuretés [

15e,15f,2

] (cf. Description › Résidus, pour la v. officielle).
 

DJA (remLa Dose Journalière Admissible et son évaluation : cliquer pour infos rapides..) : 0 - 0,5 mg./kg. de masse corporelle / jour.

Régimes spéciaux : Porc / viande vraisemblablement absents.

  Les oxydes de fer sont des composés chimiques constitués de fer et d'oxygène très répandus dans la nature et abondamment utilisés par l'homme en tant que minerais de fer, pigments, catalyseurs et thermiteComposé chimique réactif pouvant générer une chaleur intense jusque 4.000°C. La thermite est souvent utilisée pour souder ou faire fondre l’acier. par exemple. La rouille est une forme d'oxyde de fer (III).
L'oxyde de fer dit de qualité alimentaire est synthétisé à partir de sulfate ferreux. Bien que la FDAFood and Drugs Administration
Agence américaine gouvernementale responsable de la régulation des aliments, des compléments alimentaires et des médicaments.
américaine aie longtemps autorisé des allégations trompeuses quant à sa biodisponibilité en tant que complément en fer, des études ultérieures sur l'animal ont montré qu'il n'était en réalité que très peu assimilable [

28,23,29,21b,8,12,14

].
Définitions officielles   (Connectez-vous aux références pour les dernières mises à jour.)
 
Définition de l'additif selon le Règlement UE 231/2012. Les instances européennes abrogent désormais la majorité des lois nationales sur les additifs.
Eur-lex.europa.eu est le site de l'accès au droit de l'Union Européenne.
Les oxydes de fer et hydroxydes de fer sont produits par synthèse et sont essentiellement constitués d’oxydes de fer anhydres et/ou hydratés. La gamme des teintes comprend des jaunes, des rouges, des bruns et des noirs. Les oxydes de fer de qualité alimentaire se distinguent principalement des qualités techniques par leurs degrés relativement faibles de contamination par d’autres métaux. Cette qualité est obtenue par sélection et contrôle de l’origine du fer et/ou par le degré de purification atteint au cours du processus de fabrication [

15f

].
Joint FAO/WHO Expert Committee on Food Additives. Comité international mixte FAO/OMS d'experts sur les additifs alimentaires. Voir [

14

] › INS number 172.
U.S. Food and Drugs Administration. Agence américaine gouvernementale responsable de la régulation des aliments, des compléments alimentaires et des médicaments. Voir [

13e

] › ferric oxide | iron oxide.

Résidus autorisés
 
Règlement UE 231/2012 : Extrait de la section « Critères de pureté » de l'additif. A dissolution complète: Matières hydrosolubles (≤ 1%), nickel (≤ 200 mg/kg), chrome (≤ 100 mg/kg), zinc (≤ 100 mg/kg), cuivre (≤ 50 mg/kg), plomb (≤ 10 mg/kg), arsenic (≤ 3 mg/kg), cadmium (≤ 1 mg/kg), mercure (≤ 1 mg/kg)  [

15f

].
 

· Codes SIN 172 :
  172 Oxydes de fer, ou E172 Oxydes de fer et hydroxydes de fer
  172(i) Oxyde de fer, noir
  172(ii) Oxyde de fer, rouge
  172(iii) Oxyde de fer, jaune.

· Classe : Inorganique.

· Formule chimique : FeO.Fe2O3 (noir) ; Fe2O3 (rouge) ; FeO(OH).H2O (jaune)

· Synonymes : C.I. 77499 (noir) ; C.I. 77491 (rouge) ; C.I. 77492 (jaune) ; ...

· CAS : 1317-61-9 (noir) ; 1309-37-1 (rouge) ; 51274-00-1 (jaune)

 
Les oxydes de fer sont largement utilisés comme pigments durables et bon marché, dans les peintures, les revêtements et les bétons colorés [

21b

]

Les oxydes de fer (E)172 sont listés au standard international du Codex alimentariusLe Codex Alimentarius est un programme commun de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). Créé en 1963, c'est lui qui élabore les normes alimentaires internationales. comme colorant, ils peuvent, selon ses standards, affecter de nombreuses denrées à divers dosages, allant de 20 mg/kg pour certaines boissons jusque 7.500 mg/kg pour les compléments alimentaires voire 10.000 mg/kg pour les chewing-gums [

13b

].

L'industrie utilise aussi les oxydes de fer dans certains pharmaceutiques, compléments en fer (plus aujourd'hui comme principe actif mais comme colorant), ainsi que dans les cosmétiques où ils peuvent être renommés CI77491, CI77492, et CI77499 [

19,17,29,30

].
DÉCHARGE : Les fiches des additifs sont fournies à titre informatif et sous réserve que ni l'exactitude, ni l'exhaustivité des sources sélectionnées n'est garantie, ni même, en ce qui concerne la synthèse qui en est faite, l'absence totale d'erreur ou d'omission. Pour réagir ou signaler une erreur, vous pouvez utiliser cette adressewebmaster@additifs-alimentaires.net. Merci.
Listes des additifs à imprimer
    Mini mémos à consulter pendant vos courses
Livres pour aller plus loin
    Mieux s'alimenter et mieux réagir devant l'alimentation industrielle
Médicalistes
Hébergeur associatif de listes de discussion
et de sites web dans le domaine de la santé
CarnetCool.wordpress.com
Site optimisé avec
Get Firefox
eXTReMe Tracker
 
— Visiteurs  3 000 000+  ExtremeTracking.com —
www.additifs-alimentaires.net — © Tous droits réservés – 2005-2017 — Webmaster/contact
Si vous aimez ce site et que vous êtes satisfait du service offert, vous pouvez si vous le souhaitez soutenir le projet en faisant un don