Top Soins Orientaux     Santé et diététique     Beauté et bien-être
Additifs alimentaires La face cachée de l'alimentation transformée   “ Que ton alimentation soit ta médecine „ —  Hippocrate (460-370 av. J.C.)Hippocrate le grand ou Hippocrate de Cos est un médecin et philosophe grec, considéré traditionnellement comme le « père de la médecine ».
  “ Une alimentation optimale est la médecine de demain „ —  Dr. Linus PAULING (1901-1994)Confrère et ami d'Albert Enstein en son temps, Linus Carl Pauling était chimiste et physicien américain.
Du nombre des premiers chimistes quantiques, il reçut le prix Nobel de chimie en 1954 pour ses travaux sur la nature de la liaison chimique, et le prix Nobel de la paix en 1962 pour sa campagne contre les essais nucléaires, devenant ainsi l'une des deux seules personnes à avoir reçu un prix Nobel dans deux catégories différentes (l'autre étant Marie Curie).
 
E296 Acide malique (DL- ou L-)         E300 Acide ascorbique (L-), Vitamine C
 
 
E297
Peu toxique
Non Bio. Autorisé dans l'UE.
⌊ Autorisations ⌋
Acide fumarique
Pas d'effet secondaire connu à ce jour [

9,9',9",23,24,25,26,27

] en tant qu'additif [

23

] et dans les limites de la DJA [

6

].

Bien que d'origine naturelle, l'additif est synthétique dans l'alimentation transformée, ndr. Dans l'Union Européenne comme aux Etats-Unis, il est exclu de la filière d'alimentation biologique [

28,29

].
 

DJA (remLa Dose Journalière Admissible et son évaluation : cliquer pour infos rapides..) : Non limitée ou non spécifiée.
U.E. : 0-6 mg/kg de masse corporelle /jr. [22,6].

Régimes spéciaux : Porc / viande vraisemblablement absents.

  L'acide fumarique est une substance naturelle, un acide organique notamment présent dans la plupart des fruits et dans de nombreux légumes [

4,9,21a,23,24,25

] — Commercialement, il est fabriqué chimiquement (hydrocarbures, benzène, huiles minérales, etc. [

5,21b

]) [

21a,21b,9',9"

] ou par fermentation de glucose à l'aide de micro-organismes (moisissures) [

24,23,25

].

En.wikipedia.org rapporte qu'actuellement, la synthèse industrielle de l'acide fumarique est principalement basée sur l'isomérisation catalytique d'acide maléique en solution aqueuse à faible pH. L'acide maléique est massivement accessible comme produit d'hydrolyse de l'anhydride maléique, produit par l'oxydation catalytique du benzène ou du butane [

21b

].
Définitions officielles   (Connectez-vous aux références pour les dernières mises à jour.)
 
Définition de l'additif selon le Règlement UE 231/2012. Les instances européennes abrogent désormais la majorité des lois nationales sur les additifs.
Eur-lex.europa.eu est le site de l'accès au droit de l'Union Européenne.
Additif listé – Pas de définition [

15f

].
Joint FAO/WHO Expert Committee on Food Additives. Comité international mixte FAO/OMS d'experts sur les additifs alimentaires. Additif listé – Pas de définition [

14

].
U.S. Food and Drugs Administration. Agence américaine gouvernementale responsable de la régulation des aliments, des compléments alimentaires et des médicaments. Additif listé – Pas de définition [

13c

].

Résidus autorisés
 
Règlement UE 231/2012 : Extrait de la section « Critères de pureté » de l'additif. Cendres sulfatées (≤ 0,1%), acide maléique (≤ 0,1%), arsenic (≤ 3 mg/kg), plomb (≤ 2 mg/kg), mercure (≤ 1 mg/kg) [

15f

].
 

· Nom chimique : Acide trans-butène-dioïque, Acide trans-1,2-éthylène-dicarboxylique.

· Formule chimique : C4H4O4

· Stabilité, incompatibilités : voir [20], [5]

· Synonymes : Acide 2-butanedioïque, Acide lichenique, Acide bolétique, ...

· FDA (CFR title 21) : 172.350 Fumaric acid and salts of fumaric acid

· CAS : 110-17-8

 
L'acide fumarique (E)297 est listé comme régulateur d'acidité au standard du Codex alimentariusProgramme commun de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO). [

13a

] et peut être, selon ses critères, ajouté à une large gamme d'aliments sans limite de dosage (BPF) autre que celle estimée nécessaire par le producteur [

13b

].

Dans l'Union Européenne, il est à ce jour principalement utilisé à des doses variant de 1000 à 4000 mg/kg dans des desserts, confiseries aux sucre, chewing-gums, décorations, enrobages et fourrages, fourrages et nappages pour produits de boulangerie fine, boissons à base de fruits, cafés, thés, infusions et leurs dérivés [

15d

].

Il sert également d'additif dans les cosmétiques [

17

] et les pharmaceutiques [

18,19

].
DÉCHARGE : Les fiches des additifs sont fournies à titre informatif et sous réserve que ni l'exactitude, ni l'exhaustivité des sources sélectionnées n'est garantie, ni même, en ce qui concerne la synthèse qui en est faite, l'absence totale d'erreur ou d'omission. Pour réagir ou signaler une erreur, vous pouvez utiliser cette adressewebmaster@additifs-alimentaires.net. Merci.
Listes des additifs à imprimer
    Mini mémos à consulter pendant vos courses
Livres pour aller plus loin
    Mieux s'alimenter et mieux réagir devant l'alimentation industrielle
Médicalistes
Hébergeur associatif de listes de discussion
et de sites web dans le domaine de la santé
CarnetCool.wordpress.com
Site optimisé avec
Get Firefox
eXTReMe Tracker
 
— Visiteurs  3 000 000+  ExtremeTracking.com —
www.additifs-alimentaires.net — © Tous droits réservés – 2005-2017 — Webmaster/contact
Si vous aimez ce site et que vous êtes satisfait du service offert, vous pouvez si vous le souhaitez soutenir le projet en faisant un don